easygo.tn
easygo.tn
Accueil > Le magazine automobile en Tunisie > Les passionnés > La BMW 507 d'Elvis retrouvée

Le MAG'

Les passionnés

La BMW 507 d'Elvis retrouvée

La BMW 507 d'Elvis retrouvée

Dans un état de délabrement avancé, la BMW 507 ayant appartenu à Elvis Presley est exposée au musée de la marque à Munich jusqu'au 10 août.

Lors de la vente aux enchères «Art of automobile» organisée par la maison RM Auctions à la fin de l'année dernière à New York, la BMW 507 a été adjugée 1 650 000 dollars! Dans ces conditions, combien vaudrait aujourd'hui le numéro de châssis #70079 s'il était mis en vente? Malgré un état proche de la ruine et l'absence de son V8 de 150 ch, cet exemplaire vaudrait sans doute une petite fortune pour la bonne et simple raison qu'il a appartenu à Elvis Presley. C'est à la fin des années cinquante que le King du rock'n roll succombe aux lignes du roadster munichois esquissées par Albrecht Goertz alors qu'il effectue son service militaire en Allemagne.

A l'époque, la BMW 507 est un roadster sportif parmi les plus exclusifs du marché. Dans la même veine que la Mercedes 300 SL, le modèle munichois n'a d'ailleurs été produit qu'à 254 exemplaires. L'idôle des jeunes utilise beaucoup son bolide sur les routes allemandes. Durant son séjour allemand, il fait même repeindre son roadster blanc en rouge, agacé de devoir nettoyer en permanence les traces de messages laissées sur la carrosserie au rouge à lèvres. A la fin de son service militaire, la star abandonne la 507 en Allemagne. L'armée américaine va se charger de transporter le véhicule aux Etats-Unis où il débute une nouvelle vie mouvementée. Mis en vente sur le marché de l'occasion, il trouve refuge chez un amateur peu scrupuleux de préserver l'authenticité de la belle et peu sensible à son pedigree. Le V8 allemand est remplacé par un modèle américain tandis qu'une boîte de vitesses Borg Warner et un train arrière d'origine GM prennent place. Son propriétaire actuel, Jack Castor, se porte acquéreur en 1968 avec la volonté de la restaurer «bientôt». Il aura attendu que la voiture porte les stigmates de plusieurs décennies d'abandon avant de se décider à entreprendre une restauration complète.
L'avant surélevé témoigne de l'absence de moteur.

La 507 d'Elvis a donc repris le chemin de l'Allemagne où elle est actuellement la vedette du musée «Die Welt» de BMW, près de son quartier général de Munich. Après son exposition jusqu'au 10 août, le roadster rejoindra l'atelier de restauration de la marque pour une longue période. On parle de près de deux ans pour que ce joyau de l'histoire de l'automobile et de la firme munichoise retrouve son lustre d'antan. Par contre, on ne sait pas si le châssis n°70079 récupérera sa robe originelle ou s'il sera repeint en rouge et hard top noir.

Cette histoire a le mérite de confirmer que les garages et les granges du monde entier regorgent encore de trésors cachés. Il y a quelques années, on se souvient qu'une authentique Jaguar Type E lightweight de compétition avait été dénichée derrière la cloison d'un garage. Dans les années à venir, on peut encore s'attendre à découvrir, à la suite de successions, de nouvelles machines laissées à l'abandon.

D'après communiqué

Auteur : M.A    eMail : makrem@easygo.tn
Journaliste polyvalent, M.A s’est spécialisé depuis 3 ans dans l’actualité automobile : couverture d’événements, news, essais de nouveaux modèles, articles et enquêtes.
Découvrez des articles similaires