easygo.tn
easygo.tn easygo.tn
Accueil > Le magazine automobile en Tunisie > TOP ! > Mercedes signe le coupé de la démesure

Le MAG'

TOP !

Mercedes signe le coupé de la démesure

Mercedes signe le coupé de la démesure

ESSAI EXCLUSIF - La notion de grand tourisme est transcendée au volant de la Classe S coupé de la firme à l'étoile.

Dominer le monde des limousines de prestige ne suffit plus à Mercedes, qui s'est mis en tête de devenir la référence en matière de coupés de grand tourisme. Non content de concentrer tout le savoir-faire de la marque, le successeur du coupé CL ajoute un soupçon de sportivité. Il est le troisième élément d'une famille nombreuse qui comptera à terme six modèles dont un cabriolet. Une première pour Mercedes.

Un design sous les feux des cristaux Swarovski
À partir d'un empattement de Classe S amputé de 80 mm, les designers livrent une silhouette revendiquant au premier coup d'œil son appartenance à la lignée des coupés de prestige de la firme à l'étoile. Raccourci de 20 mm mais élargi de près de 30 mm par rapport à son prédécesseur, ce modèle continue de jouer sa partition avec puissance et élégance. Long capot, roues rejetées aux quatre coins et grandes portes sans encadrement: les codes du coupé transpirent à travers les lignes. Ils s'accordent avec des flancs très sculptés, une poupe inclinée qui pourrait porter la signature d'un bureau de style américain mais aussi de BMW, et plus insolite, des projecteurs à led brillant de mille feux sous l'effet de 47 cristaux Swarovski, dont 30 pour la fonction clignotant et 17 pour les feux de jour. Pour accéder à cette fantaisie facturée 3 400 euros, il faudra ajouter les 2 450 euros de l'assistant de vision de nuit couplé à la détection des piétons.

Un salon roulant
À l'ouverture de la grande et lourde porte, on est saisi par le niveau de luxe. Tout en faisant référence à la Classe S, le traitement de l'habitacle s'en distingue par un style et une ergonomie propres et empreints de sportivité. Les matériaux sont de très grande qualité, les ambiances variées et le grand toit en verre panoramique de série inonde l'intérieur de lumière. Le système Magic Sky Control captant les rayons du soleil et modulant l'opacité du toit est prévu à la fin de l'année (4750 €). Malgré une longueur de 5,04 m, l'habitabilité est plus celle d'une 2 + 2. La longueur aux jambes et la largeur aux coudes ne sont pas en cause, mais, passé 1,85 m, les deux passagers arrière, séparés par un accoudoir pouvant accueillir un minibar (1350 €), devront courber l'échine.

À l'avant, l'espace et l'amplitude de réglage des sièges et du volant sont remarquables, mais on déplore que certaines positions de conduite occultent une partie des cadrans. Il est dommage aussi que l'affichage tête haute, qui contribue au confort de conduite, soit facturé 1 250 € sur la S 500. Et, pour plaire à la clientèle américaine, le coffre se pilote uniquement depuis la télécommande ou depuis l'habitacle. Actuellement le coupé le plus sophistiqué de la planète, ce modèle installe définitivement les occupants dans une autre dimension. La liste des équipements, comprenant notamment des sièges avant multicontours et massants et l'énorme écran couleur de 31,2 cm commandé depuis le pavé tactile très intuitif, peut s'enrichir de sièges avant climatisés (800 €), de sièges arrière chauffants (500 €), d'un diffuseur de parfum (450 €) et du volant et des accoudoirs chauffants (550 €).

Un penchant pour les virages
L'inventivité des ingénieurs semble sans borne pour rehausser le niveau de confort et de sécurité. Hériter de la débauche de technologies de la Classe S ne suffit pas au coupé, qui reçoit, en première mondiale, un système supprimant le roulis dans les virages et découlant des travaux menés sur l'étude F400 Curving de 2001. Représentant une fonction supplémentaire du Magic Body Control, qui adapte en permanence la suspension au profil de la route, cette innovation, active de 15 à 180 km/h, se signale par l'inclinaison dans le sens du virage de la caisse de quelques degrés afin de neutraliser l'effet de la force centrifuge. En phase de validation, ce système que nous avons testé pendant plusieurs kilomètres nous a bluffés, parce qu'il confère une agilité inconnue jusqu'ici au coupé de prestige de Mercedes. Pas de quoi pourtant transformer ce véhicule de plus de 2 tonnes en sportive: les freins plient rapidement sous l'effort et la boîte auto renâcle à suivre le rythme. Incompatible avec la transmission intégrale, le système «curve» sera proposé en option à la fin de l'année à un tarif estimé entre 5000 et 7000 €.

À l'usage, les aides à la conduite révèlent aussi une approche très américaine du concept GT. Si l'on se rapproche trop près d'un véhicule, la S décode une collision imminente, la ceinture vous plaquant au dossier pendant plusieurs secondes. S'il n'est pas exclu qu'une version hybride rechargeable soit lancée, pour l'heure, ce coupé persiste à rouler en V8. Le 4,6 litres biturbo renforce son statut tant par la puissance que par la vigueur des reprises et la souplesse d'exécution. Par rapport à la Classe S, il se distingue par une intonation de voix plus sportive.

D'après communiqué

Auteur : M.A    eMail : makrem@easygo.tn
Journaliste polyvalent, M.A s’est spécialisé depuis 3 ans dans l’actualité automobile : couverture d’événements, news, essais de nouveaux modèles, articles et enquêtes.
Découvrez des articles similaires